Les bouteilles en verre fondent entre 850 et 1500 degrés Celsius

Contrairement aux autres substances, le verre n'a pas de point de fusion précis. Il reste dans une consistance pâteuse dans une plage de température de plusieurs centaines de degrés Celsius. À partir de 1500 degrés environ, on peut parler d'une liquéfaction. Une viscosité suffisante pour former la bouteille en verre précédente est donnée à partir de 600 degrés environ.

Four indispensable et aspects de sécurité

Lorsque des bouteilles en verre doivent être fondues, il est toujours nécessaire de disposer d’un réchaud capable d’au moins 540 degrés Celsius. Même en utilisant une flamme pour le processus de fusion, le verre doit être "recuit" ou "recuit" à peu près à cette température. De cette manière, les fissures matérielles sûres et les fissures peuvent être évitées après le refroidissement final.

L'incapacité à reconnaître la température de transition vitreuse est un aspect de sécurité essentiel et souvent négligé. Contrairement à de nombreux autres matériaux, le verre chauffé et chaud ne présente aucun avertissement identifiable optiquement, tel que le recuit. Si la bouteille en verre a été coupée transversalement ou longitudinalement, les arêtes vives doivent être désamorcées par meulage ou fusion.

Conditions de température et sources de chaleur possibles

La déformabilité des bouteilles en verre commence à environ 600 degrés. Cette température est atteinte par les outils suivants:

  • bunsen
  • lampe à souder
  • cartouche de gaz de camping

Afin de liquéfier le verre, qui est déjà liquide, d'un point de vue strictement scientifique, un équipement de soudage au gaz ordinaire produit des températures suffisantes.

  • chalumeau au propane
  • brûleur butane
  • Four avec une température maximale de 1500 degrés

Pause rafraîchissante indispensable

Après avoir fait fondre une bouteille en verre de n'importe quelle intensité, une "pause" doit être effectuée sur le chemin du retour à l'état de refroidissement. La bouteille en verre a développé une tension due à sa déformation, laquelle doit être décomposée autant que possible pendant cette pause.

Théoriquement, il s'agit d'une sorte de point de fusion virtuel ou de début de fusion, qui est d'environ 530 degrés. Après le pic de température, le flacon en verre ou son successeur doit être maintenu à cette température pendant au moins une heure. Cela empêche la bouteille de verre d'exploser sous une nouvelle forme remplie de volume lorsque les contraintes se "déchargent" soudainement.

Trucs et astuces

Lors de la fusion de bouteilles en verre, vous devez toujours vous attendre à une "décoloration" Puisque les différents types de bouteilles sont constitués de différentes compositions de verre, les propriétés de fusion varient. Avant de chauffer un spécimen particulièrement beau ou rare, entraînez-vous avec plusieurs prototypes similaires et notez vos résultats.

Carte Vidéo: FABRIQUER UN FOUR BIDON