Epaisseur minimale de la chape

L'épaisseur d'une couche de chape dépend du type de construction utilisé ainsi que de la capacité de charge requise, de plus, les conditions structurelles jouent également un rôle dans certains cas. La taille des grains de l'agrégat joue également un rôle dans certains types de construction. C'est en grande partie une question d'expérience.

Indépendamment de cela, cependant, DIN 18560 spécifie également les épaisseurs nominales minimales pour les différents types de construction. Cette épaisseur minimale est normalisée et ne doit pas être évidée dans le mode de construction respectif. Avec des charges surfaciques plus élevées que d'habitude, le DIN requiert également une augmentation correspondante de l'épaisseur de la chape.

Résistance à la compression et résistance à la flexion

Le DIN régule les épaisseurs d'installation de la chape en fonction de la résistance à la compression et de la résistance à la flexion, mais les classes de dureté spécifiées dans la norme DIN 13813 sont utilisées ici. Ils s’appliquent aux charges verticales inférieures à 2 kN par mètre carré.

Les épaisseurs nominales minimales pour les chapes flottantes et les chapes chauffées

Les chapes flottantes et les chapes chauffées, telles qu'elles sont courantes dans les espaces de vie, doivent avoir les épaisseurs minimales suivantes selon DIN 18560:

La chape coulante en sulfate de calcium doit avoir une épaisseur minimale de 35 mm dans la classe de dureté F4; dans les classes de dureté à partir de F5, une épaisseur minimale de chape de 30 mm est suffisante. En revanche, la chape en sulfate de calcium doit avoir une épaisseur minimale de 45 mm en grade F4, de 35 mm en classe F5 et de 35 mm en classe F7. Asphalestrich dans la classe de dureté IC10 doit avoir une épaisseur minimale de 25 mm. Pour les chapes en ciment, la dureté F4 est de 45 mm d'épaisseur minimum et doit être d'au moins 40 mm en classe F5.

Cependant, il est également important de noter la hauteur de couverture requise des tuyaux de chauffage pour le chauffage par le sol, où les tuyaux sont situés dans la chape. Ici l'épaisseur nominale minimale est dépassée. Pour les chapes en sulfate de calcium et en ciment, un revêtement minimal de 45 mm de dureté dans la classe de dureté F4 est valable. Dans les classes de dureté supérieure, 30 mm sont également admissibles. Pour les chapes en asphalte coulé, la hauteur de couverture minimale du tuyau est de 25 mm, mais seule la classe de résistance IC10 est autorisée.

Épaisseurs nominales pour chapes composites et coulissantes

Lorsque la chape composite n'a pas d'épaisseur minimale mais maximale dans le DIN, à savoir 50 mm, les chapes en asphalte coulé peuvent avoir une épaisseur d'au plus 40 mm. En revanche, dans le cas de chapes sur couche de séparation, il existe une hauteur minimale, à savoir 30 mm pour les chapes en sulfate de calcium, 45 mm pour les chapes en ciment et 25 mm pour les chapes en asphalte coulé.

Carte Vidéo: Comment bien réussir sa chape ?