Protection passive contre la corrosion - comment ça marche?

Contrairement à la protection anticorrosion active, qui fonctionne avec des anodes sacrificielles et un courant externe, la protection anticorrosion passive est l’option la plus économique. C'est complètement suffisant dans la plupart des cas. Quelles méthodes sont disponibles pour la protection passive contre la corrosion, et comment et où ils sont utilisés, lisez ici.

Cible de protection contre la corrosion

Il est important de noter que la protection contre la corrosion à 100% ne peut pas être produite par des méthodes actives ou passives. L'objectif est plutôt de ralentir la corrosion, de sorte qu'aucune perte de fonction ne se produise pendant la durée de vie prévue de la pièce métallique correspondante.

Par des mesures uniques ou combinées, l'étendue de la corrosion peut être maintenue très faible. Pendant des décennies, les composants ou pièces en métal ne peuvent être affectés que par une corrosion minimale.

Différence entre les mesures actives, passives et d’accompagnement

Mesures actives

Les mesures actives visent à réduire activement la corrosion. Pour cela, on utilise soit un courant externe, soit une soi-disant anode sacrificielle. Les deux approches créent une différence de potentiel qui empêche la corrosion électrochimique. Cette méthode est utilisée en continu, par exemple dans les conduites de pétrole.

Lors de l'utilisation d'une anode sacrificielle, un métal de base est "sacrifié" pour le métal à protéger - il se corrode et empêche la corrosion du métal à protéger par les processus chimiques en cours.

Mesures d'accompagnement

Les mesures d'accompagnement incluent toutes les mesures qui peuvent et doivent être utilisées contre des types de corrosion spécifiques. Cela peut être, par exemple:

  • corrosion caverneuse
  • Corrosion de contact ou
  • Prise en compte de l'environnement (alcalin, alcalin, riche en sel)

Le choix du matériau approprié pour des applications spécifiques (vis, écrous ou similaires) revêt une importance particulière. Mais aussi des mesures constructives, telles que l'évitement ou l'élargissement des colonnes.

Mesures passives

Protection passive contre la corrosion signifie recouvrir le matériau avec différents matériaux. Cela crée une couche protectrice qui protège le matériau de l'atmosphère et le protège de ses effets corrosifs.

Peinture et revêtement

La peinture ou le revêtement en poudre constituent une possibilité de protection passive contre la corrosion - généralement la plus simple pour de nombreux métaux. Avec un design épuré, la corrosion de la pièce peut être empêchée longtemps. Des revêtements sont nécessaires à intervalles réguliers pour maintenir la couche protectrice.

Revêtement en métal

La galvanisation, le revêtement de chrome ou d’autres métaux qui forment à eux seuls une couche protectrice d’oxyde sont une autre option de protection passive contre la corrosion.

Autres matériaux de revêtement

Le revêtement de la pièce à usiner peut également être fait avec d'autres matériaux. Certains d'entre eux sont, par exemple, des plastiques, du caoutchouc ou des paraffines dures. En plus, il y a beaucoup de possibilités spéciales. Les canalisations d'eau potable, par exemple, sont protégées à l'intérieur par une couche de béton spécialement préparée contre la corrosion.

Création d'un calque de conversion

Par phosphatation, anodisation ou chromatation, on peut créer à la surface de la pièce une couche transformée qui n'est plus susceptible à la corrosion. La galvanisation à chaud est l'une de ces possibilités. Cela crée une surface, qui à son tour forme une couche d'oxyde protectrice et agit comme une anode sacrificielle naturelle.

Trucs et astuces

Pour l’auto-traitement d’une pièce, il suffit généralement de peindre ou d’enduire (laisser).

Carte Vidéo: PROTECTION ACTIVE ET PASSIVE DES ARMATURES EN ACIER