Le chauffage mural dans la cloison sèche

Le chauffage mural convient tout aussi bien aux cloisons sèches qu'aux constructions humides. Dans les cloisons sèches, le chauffage des murs peut même être un peu mieux, car d’une part, les avantages peuvent être mieux exploités et les exigences plus facilement mises en œuvre.

Tout d'abord, vous devez être convaincu des avantages du chauffage mural

Avant de vous décider, vous devez d'abord peser avec soin les avantages et les inconvénients du chauffage mural. Si vous vous informez ensuite de manière détaillée sur le chauffage mural, vous constaterez que les exigences sont élevées, de sorte qu'un chauffage mural peut exploiter leurs avantages. Un regard sur les possibilités offertes par les cloisons sèches révèle ensuite qu'il existe de nombreuses solutions simples et peu coûteuses à mettre en œuvre.

Différents principes de chauffage

Mais pour cela, vous devez d’abord comprendre le principe de fonctionnement du chauffage mural. Fondamentalement, il existe deux techniques différentes pouvant être utilisées pour le chauffage:

  • Chaleur rayonnante (rayonnement de chaleur)
  • Chaleur de convection (chauffage de la température de l'air ambiant)

Le chauffage par convection est un peu comme le chauffage classique. Ce sont les radiateurs typiques que l'on peut trouver dans les bâtiments existants dans la plupart des bâtiments.

De nombreux avantages grâce au chauffage mural

Dans cet appareil de chauffage, l'air ambiant est chauffé. En conséquence, l'air de la pièce peut maintenant absorber plus d'humidité. Fondamentalement, un appareil de chauffage conventionnel augmente le risque de moisissure. En revanche, un chauffage mural contre les moisissures mis en œuvre par des professionnels est pratiquement prédestiné.

L'économie d'énergie est claire

Parce que dans le chauffage mural, le rayonnement de chaleur est utilisé. Cela ne réchauffe plus l'air de la pièce, mais illumine les corps et les objets. Dans une pièce où la température de l'air ambiant est de 18 degrés, vous avez donc l'impression qu'il fait en réalité 21 degrés Celsius. Voici également l'avantage le plus significatif du chauffage mural. Avec un chauffage par convection, vous créez une demande énergétique supplémentaire de six à sept pour cent pour chaque degré de chaleur supplémentaire que vous souhaitez atteindre au-dessus de 18 degrés, tandis que le chauffage des murs à 18 degrés suffit parfaitement.

Les propriétés thermiques déterminent la position et la structure

Il faut maintenant examiner les propriétés thermiques d’un chauffage mural, car elles déterminent de manière significative la construction du chauffage mural. Principalement, les corps et les objets illuminés sont chauffés. Mais une chaleur de convection est créée. Cette chaleur monte sur le mur, le mur chauffant vers le haut. Il est littéralement attiré par la partie la plus fraîche de la pièce. C'est généralement un mur différent.

Ici, l'air chauffé se refroidit davantage et tombe de plus en plus vite vers le sol. Il est ensuite aspiré à nouveau par l'air chauffé et ascendant au niveau du chauffage mural - le cycle recommence.

Le manque d'isolation est problématique dans un chauffage mural

En supposant que vous souhaitiez installer le chauffage mural dans un bâtiment ancien sans isolation thermique (isolation thermique du mur extérieur ou de la façade), une grande quantité de chaleur serait alors émise à l'extérieur. Cela augmenterait considérablement les coûts de chauffage.

Le chauffage mural doit toujours être monté sur le mur extérieur

Alternativement, l'installation du chauffage mural sur un mur intérieur signifie inévitablement que le mur extérieur non isolé est le mur le plus froid. Et si frais que l'air se refroidit beaucoup ici. Cet air fortement refroidi tire ensuite sur le sol jusqu'au mur avec le chauffage mural. Cela définit une sensation durable de pieds froids. L'effet de la chaleur agréable à travers un chauffage mural est complètement détruit.

Autres caractéristiques du chauffage mural

C'est un côté. L'autre côté montre que le chauffage mural s'écarte techniquement, dans de nombreux domaines, d'un chauffage à eau chaude ordinaire. La section de câble est significativement plus basse avec des câbles considérablement plus longs en même temps. Cela se traduit par un chauffage du mur lors de la ventilation, ainsi que par d'autres exigences.

Le chauffage mural doit être divisé en plusieurs zones individuelles. Celles-ci doivent ensuite être connectées à un distributeur en série. Ceci est fait pour que chaque circuit ou registre puisse être désactivé individuellement. La purge d'air se fait alors via ce distributeur. Par la suite, la ventilation est en grande partie automatisée, car le chauffage doit être un séparateur de gaz, qui extrait l’air restant de l’eau. Si nécessaire, seule de l'eau doit être ajoutée.

Exigences de base pour le chauffage mural

L'isolation derrière le chauffage mural (vers l'extérieur) doit être très bonne. Soit le mur extérieur est bien isolé à l'intérieur, soit un système composite d'isolation thermique (ETICS) est monté sur la façade. Sur le devant du plâtre ne doit pas être appliqué trop épais, car il se comporte comme une couche de stockage. Le système de chauffage est caractérisé par une réaction nettement plus lente. Incidemment, il faut éviter une proportion trop élevée de ciment dans le plâtre, car il a tendance à se fissurer aux températures attendues.

Mettre en œuvre le chauffage mural dans les cloisons sèches dans tous ces défis mieux

Dans les cloisons sèches, tous ces systèmes peuvent non seulement être évités, mais même être résolus de manière exceptionnelle. Vous pouvez soit effectuer vous-même les cloisons sèches complètement, c'est-à-dire utiliser l'ensemble du système de chauffage des cloisons sèches et des murs, ainsi que des composants prêts à l'emploi. Ce sont des éléments de cloison sèche avec des éléments chauffants muraux.

Avantages Chauffage mural en construction sèche

Dans tous les cas, la cloison sèche offre un avantage significatif. Premièrement, le mur extérieur peut être très bien isolé. Ensuite, le chauffage mural est monté. Les panneaux de gypse suivants sont minces et donc bien perméables à la chaleur.

Le chauffage mural aura donc un temps de réaction rapide. De plus, les enduits dans le secteur de la construction sèche sont principalement à base de gypse. Le gypse est idéal car il n'y a pas de fissures et le plâtre de gypse peut être appliqué en couche mince.

Trucs et astuces

Il existe des composants complètement préfabriqués pour le chauffage mural dans les cloisons sèches. Dans ce cas, la distance entre les serpentins de chauffage est alors maintenue avec précision. Ainsi, vous savez toujours où les tuyaux de chauffage mural fonctionnent, de sorte que vous pouvez également fixer un goujon ou un clou en toute sécurité dans le gypse.

Image du produit: Arturs Budkevics / Shutterstock

Carte Vidéo: [Tuto] Fixer un radiateur sur mur en placo plâtre